La famille EndoFrance s’agrandit !

Toute l’équipe d’EndoFrance et sa marraine Laetitia Milot sont heureuses d’accueillir un parrain au sein de l’association : le joueur de rugby Thomas Ramos.

A 23 ans, Thomas Ramos est arrière de l’équipe du Stade Toulousain et a été sélectionné en équipe de France pour participer au Tournoi des 6 nations qui vient de débuter.

L’endométriose est une maladie qui a des répercussions sur le couple. Alors qu’il soutient et accompagne sa conjointe, atteinte d’endométriose, depuis plusieurs années, Thomas Ramos a décidé de faire plus. « Notre rôle durant toutes les épreuves de la maladie est primordial ». Il souhaite donc « faire connaître cette pathologie tout particulièrement dans le milieu masculin ».

A cette occasion, Laetitia Milot a interviewé Thomas Ramos sur les raisons de son engagement à ses côtés au sein d’EndoFrance :

 

 

Voilà maintenant plus de 5 ans que je suis officiellement Marraine d’EndoFrance.

J’ai beaucoup de fierté à soutenir le travail mené par les bénévoles et un profond respect pour leur dévouement.  Ensemble nous avons créé le 1er SPOT de sensibilisation qui a été diffusé notamment sur TF1, pendant une semaine entière en 2016. Ensemble, nous avons co financé différents projets de recherche à hauteur 101 671 €.  Ensemble, nous avons réussi à sortir cette maladie de l’ombre.

L’endométriose est une maladie de couple, nous le savons. Je rencontre des couples, des hommes très affectés par ce que vivent leurs compagnes au quotidien. Alors comme je donne une voix à toutes ces femmes atteintes d’endométriose, je suis heureuse aujourd’hui d’accueillir Thomas Ramos, joueur de rugby au Stade toulousain à nos côtés, pour représenter l’association, devenir Parrain d’EndoFrance et donner une voix à tous ces hommes qui sont concernés.

 

En quoi te sens-tu concerné par l’endométriose, une maladie de femmes ?

Je suis personnellement affecté par cette pathologie car je partage mon quotidien avec Sophie, depuis maintenant 5ans et elle atteinte d’une endométriose.

Je ne ressens pas ses multiples douleurs, cependant je la vois souffrir, multiplier les traitements, enchaîner les interventions chirurgicales, espérer et j’en passe…

L’endométriose est devenue notre maladie c’est donc pour cela que je me sens pleinement concerné.

 

Pourquoi as-tu souhaité t’engager aux côtés d’EndoFrance ?

J’ai fait la démarche de m’engager auprès d’EndoFrance car je souhaite faire connaître cette pathologie tout particulièrement dans le milieu masculin.

Tu sais, il y a quelque chose qui m’a beaucoup marqué…

Il a fallu un an et demi avant de poser un diagnostic et un nom sur les souffrances que supportaient Sophie. Je sais qu’en moyenne il faut parfois 7 ans ! Mais elle a elle-même suggéré qu’elle souffrait d’endométriose… C’est à ce moment-là, que je me suis rendu compte que j’avais été un peu dur avec elle lors de ses mal-être et ses alertes et que, si j’avais été sensibilisé auparavant sur cette maladie j’aurais pu comprendre dès les premiers signes.

Ce que je veux dire par là, c’est que par ma voix d’homme et mon expérience je veux faire comprendre aux compagnons/conjoints que notre rôle durant toutes les épreuves de la maladie est primordial.

 

Justement, à ton avis, quel rôle les hommes, les conjoints, les proches peuvent-ils jouer auprès des femmes atteintes ?

Il y a deux rôles principaux : le soutien et l’accompagnement.

L’endométriose ne se résume pas seulement à des règles douloureuses.

Il y a une fatigue physique à cause des douleurs, des coups de blues, un manque de motivation, une perte de confiance en soi… Et cela fait beaucoup de choses à gérer.

Malgré mon emploi du temps chargé, je fais en sorte de la booster, de lui dire que ce n’est pas simple mais que nous, ses proches, nous sommes là, je la pousse à prendre des rendez-vous sinon elle se laisserait aller, je l’oblige à s’arrêter quand je vois qu’elle n’en peut plus… Même si elle ne m’écoute pas toujours !!!

Je sais que c’est ensemble qu’on est plus fort !

 

Et je suis sûr que toi et moi, Marraine et Parrain de l’association, nous allons mener un fabuleux combat aux côtés d’EndoFrance !

 

Laetitia Milot Marraine d’EndoFrance Et Thomas Ramos Parrain d’EndoFrance

 

 

 

Nous sommes fières d’être représentées par ses deux personnalités talentueuses et généreuses. Ensemble, nous allons nous battre sans relâche contre l’endométriose !

Une violence sourde : l’endométriose

La troisième édition de la Nuit des Relais, organisée par La Fondation des femmes, aura lieu le mardi 4 décembre au Grand Palais à Paris, de 19h à 23h.

Autour d’une course de relais, cette soirée solidaire récolte des fonds pour sensibiliser sur les violences faites aux femmes et soutenir les associations qui accompagnent les victimes.

EndoFrance y sera représentée à travers l’équipe « Une violence sourde : l’endométriose », dont le Capitaine n’est autre que Julie Gayet, co-présidente d’ Info Endométriose qui résume son engagement ainsi :

« Il faut sept ans en moyenne pour que l’endométriose soit diagnostiquée…Sept années d’errance médicale… Sept années pendant lesquelles les femmes souffrent en silence, s’entendant dire “vous n’avez rien, tout est normal”.

“La douleur est un symptôme qu’il ne faut pas banaliser” disait Laetitia Milot, Marraine d’EndoFrance, association française de lutte contre l’endométriose.
Parce qu’il est temps de mettre en lumière cette violence sourde, nous avons soutenu le projet de Anne et monté une équipe de 10 coureurs.
En tant que Capitaine d’équipe, je souhaite montrer que la mobilisation autour de l’endométriose continue.
Merci à la Fondation des femmes pour cette belle organisation de la Nuit des Relais. »

L’une des représentantes régionales EndoFrance en Ile-de-France courra aussi dans l’équipe.
Venez soutenir l’équipe “une violence sourde : l’endométriose” en vous inscrivant ici (gratuitement)

(attention seulement 15 place de supporters par équipe).

 

La fondation des femmes aides les associations et organisations qui se mobilisent contre les violences de toutes sortes faites aux femmes. Faites un don

 https://www.helloasso.com/utilisateurs/gayet-juliecfb52e40-cf96-4109-bb27-c7e4a7/collectes/une-violence-sourde-l-endometriose

 

Laetitia, une marraine engagée !

Discours émouvant de Laetitia à l’issue de la Marche contre l’endométriose du 25 mars dernier

 

Visionner la vidéo en cliquant ici 

 

Laetitia Milot, notre marraine, qui sortait tout juste de l’hôpital a souhaité montrer son engagement à la cause. Très émue, elle a pris la parole et donner l’émouvant discours suivant :

« Aujourd’hui plus que jamais je pense qu’il est important de faire entendre nos voix, la voix des millions de femmes qui souffrent d’endométriose. C’est pour cela que j’ai tenu à être là malgré ma toute récente opération. Même si je n’ai pas marché, je suis présente à vos côtés. Depuis plusieurs années avec vous et EndoFrance, nous mettons tout en œuvre pour sortir cette maladie de l’ombre. Aujourd’hui je voudrais en profiter pour remercier tous ceux et celles qui œuvrent au quotidien pour la prise en charge de la maladie : les associations, mais aussi et surtout les professionnels de santé qui s’investissent dans la prise en charge de l’endométriose. Merci à Info Endométriose pour les signatures de convention avec les ministères et la présentation devant L’ONU. C’est une belle avancée pour nous toutes.

Quelle que soit l’association qui vous représente, n’oublions pas que c’est ensemble que nous sommes plus fortes et plus forts. Merci pour votre énergie et continuons notre combat. Je vous embrasse »

 

Laetitia Milot à nos côtés pour la 3e édition de la journée nationale de l’infertilité

b
Laëtitia Milot a ouvert la journée de l’infertilité aux côtés de la présidente de l’association Maïa. Elle y a rappelé qu’elle était notre Marraine et qu’elle voulait agir pour faire connaître l’endométriose au plus grand nombre.

 

Puis elle a ouvert la table ronde “endométriose” aux côtés de Yasmine, Présidente d’EndoFrance, en rappelant que son livre était un témoignage sur son combat, mais aussi sur celui de jeunes femmes à qui elle donne la parole.

 

 

 

 

Le Dr Friederich et le Dr Yazbeck ont respectivement parlé de la prise en charge de la maladie et de l’impact sur la fertilité.Cet atelier a permis d’échanger avec une salle comble.

 

c

“Le bébé c’est pour quand ?” de Laëtitia Milot

Livre "le bébé c'est pour quand" de Laëtitia Milot

Le livre de Laëtitia Milot, toujours disponible dans toutes les bonnes librairies !

Dans son livre “Le Bébé c’est pour quand ?”, sorti le 14 avril 2016, Laëtitia Milot, partage son combat contre l’endométriose et évoque son engagement auprès d’EndoFrance.

Ce livre contribue à donner de la visibilité à cette maladie et aux femmes qui en souffrent. Il a permis de sensibiliser le public grâce au relais médiatique qui a accompagné sa sortie. 

Merci Laëtitia pour ton engagement à nos côtés et aux côtés de toutes les femmes qui souffrent d’endométriose.
Une partie des droits d’auteur seront reversés à EndoFrance pour la recherche contre la maladie.

Laëtitia Milot parle d’endométriose aux médias

Laëtitia Milot parle d'endométriose dans les médias

“Laëtitia Milot : intimement engagée” un portrait de notre marraine signé Libération.
“L’actrice de ‘Plus belle la vie’ se bat contre l’endométriose, maladie gynécologique méconnue qui complique ses projets de maternité…” Lire la suite >

Laëtitia Milot témoigne sur le plateau de C’est au programme (émission du 12 mai 2016) :

À l’occasion de la sortie de son livre, Laëtita Milot était l’invitée de Jean-Marc Morandini sur Europe 1 dans Le grand direct de la santé (extrait ci-dessus) et sur le plateau du Magazine de la Santé sur France 5 présenté par Michel Cymes et Benoît Thévenet, pour parler d’endométriose et porter la parole des femmes qui en souffrent.

Lire l’interview du 2 avril 2016 dans Femme actuelle >