Fort Boyard : près de 17 000 € pour la recherche !

Laätitia Milot gagne près de 17000€ à Fort Boyard pour la recherche pour l'Endométriose

Un immense merci à notre marraine Laëtitia Milot et à toute son équipe pour avoir affronté les épreuves de Fort Boyard :
16 930 € ont été remportés pour EndoFrance ! Une somme qui permettra à l’association de financer entièrement deux projets de recherche clinique sur l’endométriose actuellement développés par le CHU de Rouen et le CHI de Poissy.
En savoir plus >

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Fort Boyard avec Laëtitia Milot le 9 juillet

Laëtitia Milot à Fort Boyard pour Endofrance

 

Le samedi 9 juillet sur France 2, notre marraine Laëtitia Milot et son équipe participeront à Fort Boyard pour jouer au profit d’EndoFrance !

Plus d’infos sur le site officiel de Fort Boyard >

Vous aussi participez à la lutte contre l’endométriose en faisant un don à EndoFrance.

Les dons sont utilisés pour soutenir deux projets de recherche clinique actuellement développés par le CHU de Rouen et le CHI de Poissy. En savoir plus >

Ensemble sortons la maladie de l’ombre : le spot TV

La spot TV Endofrance avec Laëtitia Milot

C’est le tout premier spot de sensibilisation sur l’endométriose diffusé sur des chaines nationales. Rappelons que Laetitia Milot est la première personnalité française à avoir levé le voile sur son endométriose. Elle est notre marraine depuis septembre 2014.

Ce spot TV sur l’endométriose à l’initiative d’EndoFrance et de notre marraine Laëtitia Milot, réalisé par de nombreux bénévoles, a été diffusé du 11 au 17 avril 2016 sur TF1 et les chaînes Ushuaïa TV et Histoire afin de sensibiliser le grand public. A chaque interview, Laetitia Milot a présenté ce spot autant que possible ; il a ainsi été également diffusé sur D8 et France 5.

Laëtitia Milot joue à Money Drop pour EndoFrance

Laëtitia Milot à Money Drop pour Endofrance

 

Laëtitia Milot et Aurélien Wiik remportent 60 000 € à Money Drop pour EndoFrance !
Notre marraine et Aurélien Wiik ont participé à Money Drop, le jeu animé par Laurence Boccolini sur TF1, lors d’une émission diffusée le 12 mai dernier. Ils ont remporté 60 000 € qui seront entièrement reversés à EndoFrance pour la recherche contre l’?endométriose. Une merveilleuse nouvelle pour l’association et la lutte contre l’endométriose. Un immense merci à Laëtitia et Aurélien, et à la production de Money Drop !

Gala de charité EndoFrance en faveur de la recherche

Le 7 avril, EndoFrance a pris l’initiative inédite d’organiser un gala de charité afin de lever des fonds pour financer des projets de recherche clinique spécifiques à l’endométriose.

Des fonds pour  la recherche clinique
Déjà 3 550 € de dons et de promesses de dons ont été récoltés pendant la soirée. Ces fonds seront entièrement reversés pour participer au financement de deux projets de recherche clinique sur l’endométriose.

 

1000 mercis !
Nous remercions chaleureusement les médecins et les personnalités qui se sont associés à cette cause.
Nous remercions notre marraine Laëtitia Milot qui, retenue sur un tournage, a tenu à adresser un émouvant message à tous les invités du gala.

Laëtitia Milot qui a aussi choisi de reverser à EndoFrance un pourcentage des droits d’auteur de son nouveau livre “Le bébé c’est pour quand ?” (en librairie depuis le 14 avril) pour financer les projets de recherche, un soutien précieux de la part de notre marraine !

Parmi les nombreuses person­na­li­tés ayant répondu présentes : Julie Gayet, Lola Marois, Eglan­tine Emeyé, Natacha Régnier, l’artiste-peintre Caro­line Faindt, Fabrice Deville, Hé­loïse Martin, Alexan­dra Kazan, Juliette Besson, Char­lotte Valan­drey…

Plus de 20 médecins ont manifesté leur soutien à la cause en répondant à l’invitation d’EndoFrance. On comptait ainsi parmi les convives : Pr Horace Roman, Dr Isabella Chanavaz Lacheray, Pr Philippe Descamps, Pr Charles Chapron, Dr Patrick Madelenat et Dr Pierre Panel, tous membres du comité scientifique d’EndoFrance, ainsi que Dr Chadi Yazbeck, Dr Ludovic Friederich, Dr Julien Niro, Dr Xavier Fritel, Dr Bruno Borghese, Dr Jean Sebastien Lanne, Dr Jean-Michel Dreyfus, Dr Antoine Watrelot, Dr Wassim Badiou, Dr Erick Petit, Dr Eric Sauvannet, Dr Jean-Philippe Estrade, Dr Pietro Santulli, Dr Louis Marcellin, Dr Jacques Lansac, et Jasmine Idir sage-femme.

Nous remercions nos partenaires scientifiques et sponsors sans qui cette soirée n’aurait pas pu voir le jour, plus particulièrement Richard Orlinski, Christophe Guillarmé, Charriol Official, Réseau “Spas de France” et Anne Mondy.
Merci à Jean-Claude Narcy qui a animé ce gala.
Merci à Semmy Demmou pour sa magnifique exposition, merci à Arthur Dreyfus, Xavier Cobo et merci à So Gospel dont les magnifiques voix ont clôturé la soirée.

Une partie de l'équipe d'EndoFrance
Une partie de l’équipe d’EndoFrance

* Lire le communiqué de presse complet >
par Esther Meyniel – Tess’Art Communication, notre brillante attachée de presse sur ce projet.

* Paris Match : “Julie Gayet et les stars réunies pour l’endométriose” Lire l’article >

Interview de Laëtitia Milot dans la Gazette d’EndoFrance

Laëtitia Milot dans la Gazette d'Endofrance

Laëtitia a accepté de répondre à une petite interview pour se présenter.
Extrait de la Gazette d’EndoFrance numéro 41 de novembre 2014 – diffusée exclusivement aux adhérents d’EndoFrance .

TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE CET ARTICLE EST INTERDITE

EndoFrance : Laëtitia, qu’est-ce qui vous a poussé à vous dévoiler et à parler de la maladie ?

Laetitia : « ça n’est pas très facile pour une personne publique de dévoiler son intimité. J’ai franchi le pas car autour de moi j’entends parler de beaucoup de femmes qui souffrent parce qu’elles sont atteintes d’endométriose, ou de jeunes filles qui ont des règles très douloureuses. Ces femmes se posent des questions car la maladie n’est pas connue, médiatisée et n’est pas réputée chez les gynécologues.

J’ai passé beaucoup de temps sans savoir d’où venaient mes souffrances. Le médecin que je voyais me disait « c’est normal d’avoir mal ». Alors je ne me posais pas plus de questions. J’ai changé de médecin au bout de 5 ans et après quelques examens on a posé le diagnostic de l’endométriose. La maladie avait vite évolué et pris de l’ampleur. Malgré les opérations, elle revient. C’est un cercle vicieux qui se met en place avec l’endométriose. … elle reste un grand mystère. Alors j’ai voulu lever le voile sur mon cas pour qu’elle sorte de l’ombre….

Sans le savoir, Laëtitia vous venez de reprendre notre slogan… parfait vous êtes déjà dans votre rôle Marraine !

(Rires)

Vous êtes comédienne, physiquement la maladie a forcément un impact, comment arrivez-vous à gérer cela ?

« Quand on est acteur, que l’on ait une grippe, une angine, une gastro, on n’a pas le choix, il faut aller tourner ! Je me mets dans la peau du personnage et je fais mon travail. C’est vrai qu’une femme a une tolérance à la douleur assez forte… j’ai appris à travailler avec la douleur. J’ai la chance de faire un métier que j’aime alors j’essaie de faire abstraction. Mais cela m’arrive d’être tordue de douleur sur les tournages… mais je n’ai pas le choix. Je me dis aussi souvent que j’ai de la chance de faire ce métier et je positive en me répétant « il y a pire que toi » ! »

Vous avez accepté d’être la marraine d’EndoFrance, pourquoi ?

« D’abord parce que c’est une association reconnue dès lors que l’on parle d’endométriose. Ensuite, elle agit dans le respect et la confiance. Et j’ai eu confiance de suite.

Si j’ai accepté d’en être la marraine c’est aussi pour aider l’association dans ses actions : parler de la maladie, la faire connaître pour que peut être un jour on trouve une solution, une prise en charge efficace. En tout cas, je veux être porteuse d’espoir. »

Un grand merci Laëtitia pour votre engagement à nos côtés pour soutenir à travers nous toutes celles qui sont atteintes d’endométriose.